Attentat, Amélie Nothomb

Quel bel hommage à Amélie !

Le sourire aux livres

Chère Amélie,

Cela fait longtemps que j’ai envie de t’écrire, tu sais. On ne se connait Ni d’Eve ni d’Adam, toi et moi et pourtant. Et pourtant. J’ai lu chaque livre que tu as pu écrire, chaque mot que tu as laissé traîner au coin des pages, chaque goutte, chaque larme d’encre qui s’est incrustée sur le papier. Ton écriture est corrosive, elle brûle l’âme, elle brûle les doigts comme de l’Acide Sulfurique. Et plus je te lis, plus j’ai l’impression de te connaître. Il y a quelque chose de fascinant lorsque l’on te lit, Amélie. Ma première rencontre avec toi a eu lieu dans la chambre de mes parents en Décembre 2002, j’allais avoir 15 ans et je m’ennuyais tu sais, j’y repense avec une Nostalgie heureuse, il faisait froid dehors, leVoyage de l’Hiver était sur le point de se terminer, j’avais hâte que…

View original post 751 mots de plus

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s