Chroniques d’une princesse machiavélique Tome 1, Lily B. Francis

41k79rz34ul

 

Genre : Littérature contemporaine

Editions : Autoédition

Sorti en : 2016

Nombre de pages : 388

Prix : 16.88 € (broché) / 2.99 € (kindle)

En savoir plus : Amazon / Blog de l’auteur / Blog de l’auteur 2

Réseaux sociaux : Facebook / Twitter

 

 


Mon avis

 

 

Résumé : Agnès n’en revient pas. Le voile du déni vient de se lever et elle réalise qu’elle est toujours amoureuse de son meilleur ami le magnifique Phoebus Rolland. Ce serait le début d’une superbe histoire d’amour s’il n’était pas en couple depuis 7 ans ! Tant pis, Agnès tente le tout pour le tout.

C’est fun, c’est frais, c’est fou sauf qu’elle oublie complètement que si elle sème le vent, elle récoltera la tempête !

 

Les Chroniques d’une princesse machiavélique, c’est d’abord un roman frais qui se lit comme une bonne limonade : il désaltère, il fait du bien, il se boit d’une traite, et on se retrouve à la moitié du livre sans avoir vu le temps passer.

Le dilemme dans lequel se trouve Agnès est un dilemme connu : vouloir séduire son meilleur ami n’est pas chose simple, mais lorsque cet ami est déjà en couple… Sur cette base simple, les personnages sont placés dans des situations enchevêtrées, des quiproquos sans fin, des malentendus et des non-dits qui compliquent tout. Le personnage d’Agnès est plus complexe qu’il y paraît, qui a l’art de se compliquer la vie et de tout monter en épingles ! Une espèce de Bridget Jones, en plus machiavélique et nettement plus adroite. Quant à Phoeb, quel homme ambigu !

Porté par une écriture fluide et précise et un humour pétillant, ce roman est véritablement prenant. Un roman fun certes, proche de la comédie romantique américaine, mais pas que… car Agnès, persuadée que son ami n’a pas toutes les cartes en main pour choisir, joue un jeu dangereux. Coup de poker pour celle qui se croit (peut-être à raison) dame de coeur de la partie.

C’est divertissant au début, puis on se prend dans l’histoire. Sans trop en révéler, je trouve la fin magnifique. Elle m’a personnellement beaucoup touchée et donne à Agnès la pleine profondeur de son désespoir.

Les touches d’humour contrebalancent avec le dramatique de l’histoire, apportant à celle-ci un certain recul. Un exemple qui m’a fait éclater de rire : « Agnès ne put émettre qu’un faible son qui ressembla à un miaulement de chat privé de croquettes. » On visualise bien, n’est-ce pas ?

+++ : le personnage d’Agnès, à force d’être détestable et détesté, en devient touchant car terriblement humain.

— : un bémol sur l’intrigue, car on voit les péripéties d’Agnès arriver de loin, mais peut-être est-ce volontaire de la part de l’auteur : un lecteur omniscient qui pressent les emmerdes futures d’Agnès… et tout en lisant, se dit : « Tss…ça va mal se finir, tout ça ! »

On attend la suite avec impatience !

2 réflexions sur “Chroniques d’une princesse machiavélique Tome 1, Lily B. Francis

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s