Interview de Nicole Larrue, poétesse

13083094_998701773546016_8702356492527426630_nNée en 1941, en pleine guerre mondiale, Nicole Larrue connaît une enfance difficile et misérable. Devenue institutrice, elle part exercer en Algérie en 1962, juste après l’indépendance et revient en France en 1974. 

Après vingt-deux ans d’un mariage malheureux, elle trouve enfin le courage de divorcer et trouve le réconfort auprès de ses enfants et petits-enfants. 

Elle est l’auteur de plusieurs recueils de poésie : « La fin de l’automne », « Comme un goût de cendre », « L’écume des souvenirs » et « Les couleurs du poète ».

 

1/ Pouvez-vous vous nous en dire plus sur votre parcours ?

J’ai 75 ans. Je suis professeur des écoles à la retraite. J’ai enseigné douze ans en Algérie après l’indépendance puis à Nantes, dans un quartier sensible. Divorcée, j’ai trois enfants et cinq petits-enfants.

 

2/ Pourquoi avoir choisi d’écrire de la poésie ? Envisagez-vous de publier également en prose dans l’avenir ?

 

Je n’ai pas choisi la poésie, c’est elle qui m’a choisie. J’ai écrit mon premier poème il y a deux ans, après la rencontre sur internet d’un homme au passé assez remarquable et au présent extrêmement douloureux suite à une maladie dégénérative. Je lui ai consacré mon premier recueil de poèmes « La fin de l’automne » (disponible aux Editions Baudelaire).

J’écris aussi ma biographie qui est presque terminée (autant qu’elle peut l’être tant que je suis en vie.)

 

3/ On sent une grande implication personnelle dans vos poèmes. Comment se passe le processus d’écriture pour vous ? 

 

J’écris le plus souvent sous le coup d’une émotion mais il peut arriver qu’un premier vers me vienne à l’esprit et je m’embarque sans savoir où cela va me mener.

 

4/ Quelles sont les œuvres (littéraires ou autres) qui vous inspirée ?

 

Je ne m’inspire pas d’œuvres littéraires en particulier bien qu’ayant beaucoup d’admiration pour les poètes (Lamartine, Victor Hugo, Baudelaire…)

 

5/ Vous avez publié Comme un goût de cendre en autoédition. Pourquoi ce choix ?

 

J’ai publié ce deuxième recueil parce que le premier avait été édité en édition classique, que cela m’a coûté très cher et que je n’ai eu aucune retombée par rapport aux ventes de l’ouvrage. [publié aux Editions Baudelaire, éditions à compte d’auteur]

 

6/ Que souhaitez-vous transmettre au lecteur ? 

 

Je souhaite transmettre au lecteur les émotions que je ressens au moment où j’écris.
7/ Un troisième recueil est-il en préparation ?

 

Un troisième recueil est sorti ces jours-ci aux Éditions Le livre en papier, il s’intitule L’écume des souvenirs.

Un bien joli titre qui augure de beaux poèmes. Merci à Nicole Larrue de s’être prêtée au jeu de l’interview !


En savoir plus sur Nicole Larrue :

Facebook

2 réflexions sur “Interview de Nicole Larrue, poétesse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s