La vie rayée, Sacha Stellie

cover2badios2bmontage

Genre : Littérature contemporaine

Editions : Autoédition

Sortie en : 2016

Nombre de pages : 482

Prix : 17 € (broché) / 4.99 € (numérique)

En savoir plus : Amazon et Fnac

Pour tout savoir de l’auteur, lisez son interview


Mon avis

Résumé : Pauly est brillant mais cynique, Lola est spontanée et totalement assumée, Julot est généreux, parfois sanguin, et Vivi, la plus dévouée, manque cruellement de confiance en elle. 
Ensemble, ils forment un tout, une entité à part entière, incapable de fonctionner les uns sans les autres. 
Ensemble, ils se sentent protégés des angles saillants du monde et du malheur qui pourrait frapper encore. Ils conjuguent leur vie au présent et cultivent le passé avec application sans trop se soucier de l’avenir. 
Et tout fonctionne… 
Jusqu’à ce qu’une pluie d’étoiles vienne perturber leur microcosme et semer le chaos.

***

La vie rayée est un roman lumineux, plein d’une intensité tendre, une histoire qui fait du bien. Ce sont des personnages touchants qui rythment le récit, auxquels on s’attache et dans lesquels on se reconnaît, sublimés par une plume toute en finesse et nuances.

Le récit de quatre vies rayées, fissurées, aux souffrances latentes, qui croient avoir trouvé une protection dans la sauvegarde farouche du passé, dans un huis-clos qui les protège du reste du monde, des mauvaises choses. Les personnages secondaires jouent un rôle majeur dans le roman, éléments déclencheurs d’un mouvement inévitable et pourtant si longtemps évité.

Un roman qui dès le premier chapitre met le lecteur en attente. En attente de quoi ? De la vie peut-être, tout simplement… Celle qui éclate et s’impose finalement.

J’ai aimé ce roman, je pense qu’il me restera en tête un moment et je le conseille à tous ceux qui ont besoin de mettre un peu de bonheur dans leur vie.

+++ : des personnages beaux et émouvants, véritablement humains, loin des stéréotypes. Les personnages secondaires sont tout aussi attachants. Tous ont une histoire personnelle et une appréhension particulière de la vie.

— : La fin ne m’a pas pleinement convaincue. Trop beau pour être vrai ? Je suis restée en attente de quelque chose, sans trop savoir quoi. Peut-être aurait-il été intéressant de sacrifier un personnage à la toute fin, en laissant les perspectives ouvertes. Mais a-t-on envie de sacrifier des personnages si attachants ? L’auteur parie sur le bonheur, et c’est un joli pari…

3 réflexions sur “La vie rayée, Sacha Stellie

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s