Un poème extrait de mon recueil de poésie : Stupeur à Moins Cinq

Stupeur à Moins Cinq

Ha Ha !

Des boîtes de merveilles

Un chat sur le couvercle

Qui de ses yeux railleurs

Couve une corneille

Perchée sur mon armoire

Elle jette des passoires

Sur mon ordinateur

Dont sinistre le soir

Je fais le long procès


Ha Ha !

Une colonne de pierres

Jetée dans la corbeille

Allez, hop la vieille

Rejoins le cimetière

Ma tête se remplit

D’images insensées

De bonhommes empaillés

Au rythme boulimique

D’une machine à laver


Ah mais !

Des mouchoirs qui grondent

Et forment une ronde

En se tenant la main…

C’est fou, cet univers

Qui passe devant mes yeux

Un joyeux camaieu

Pour démembrer le monde

Qu’une pathétique blonde

A soigneusement planqué


Poème extrait de La délivrance de l’accordéon (sortie prévue en 2017)

Toute représentation ou reproduction intégrale ou partielle faite par quelque procédé que ce soit, sans le consentement de l’Auteur ou de ses ayants cause est illicite et constitue une contrefaçon sanctionnée par les articles L335-2 et suivants du Code de la propriété intellectuelle.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s